Benoît

1) Comment as-tu débuté dans le monde maritime ?

C’est avant tout mon envie de m’installer en Chine qui m’a amené dans le monde du transport et la rencontre avec un homme passionné. En 2008 fraîchement diplômé d’un mastère à l’ESSEC, j’ai l’opportunité de rejoindre le groupe LEGENDRE, une société familiale spécialisée dans la logistique, le transport et l’emballage industriel, pour développer leur filiale à Shanghai sous le nom de Celtic China Group.

Après quelques entretiens je suis convaincu par le discours de Daniel Legendre, le fondateur, et quelques semaines plus tard je débarque en Chine où je suis finalement resté près de 8 ans.

 

2) Quelle est ta formation et quelles sont tes activités aujourd’hui ?

Ma formation en école de commerce plutôt généraliste et tournée vers l’international ne m’a pas appris les ficelles du métier et c’est en travaillant sur le terrain et parfois sur les quais au bord des navires que j’ai découvert la richesse de ce milieu. Par contre j’ai pu mettre en application mes connaissances commerciales, marketing, financières et managériales pour développer notre filiale en Chine puis au Vietnam où nous sommes implantés depuis 3 ans maintenant.

Riche de cette expérience asiatique, j’ai eu l’opportunité de me voir confié, il y a quelques mois, la Direction International du groupe LEGENDRE installée à Dubaï et en charge de l’ensemble de nos filiales à travers le monde.

Aujourd’hui j’ai donc pour mission de développer nos activités à travers le globe notamment dans le transport maritime sur des secteurs aussi variés que l’énergie, le pétrole, le traitement des eaux, le mobilier urbain, l’événementiel, les vins & spiritueux mais aussi les oeuvres d’art…On ne s’ennuie pas chez nous !

C’est avant tout un défi humain puisque nous avons au sein de nos filiales de nombreuses nationalités qui travaillent ensemble dans un groupe familial créé il y a plus de 70 ans dans l’Eure et Loire. Les valeurs humanistes et innovantes de notre entreprise sont des éléments essentiels que nous voulons transmettre sur tous les continents où nous sommes installés.

 

3) Qu’est ce que tu affectionnes dans ton job ? Quels en sont les avantages et inconvénients ?

Parler avec la Chine le matin, le midi avec le Moyen Orient puis le soir avec l’Europe, les journées ne sont jamais assez longues mais toujours variées.

Le transport maritime au-delà de faire voyager dans les quatre coins du monde permet de rencontrer des passionnés et des voyageurs qui ont soif de découverte. Le métier du transport, qui souvent est caricaturé dans nos écoles, présente pourtant l’avantage d’être très varié entre le transport d’un générateur au milieu du désert, la prise en main d’une sculpture géante destinée à une exposition à New York ou l’acheminement d’une caisse de Château Petrus qui sera servie dans les casinos de Macau. Chaque jour est une nouvelle problématique, un nouveau défi pour lequel il faut parfois trouver des solutions dans l’urgence, mieux vaut être calme dans ce métier !

 

4) Quelle est ta vision sur le rôle de Shipping Lab pour le secteur ?

Le monde du transport maritime est souvent décrié et considéré comme une fonction support dans le monde économique actuel. Pourtant c’est un secteur où l’innovation a toute sa place et où les idées nouvelles sont les bienvenues.

Lorsque j’ai été recruté on m’a dit que le métier du transport était un métier de créateur et pourtant pour le grand public c’est un secteur souvent considéré comme figé et ennuyeux. Les mentalités doivent changer car le monde du transport recrute et Shipping Lab peut aider dans ce sens. Nombreux sont les déçus de la finance, de la grande consommation, du luxe, qui découvrent les métiers du transport et qui deviennent passionnés.

C’est en partagent les expériences et les richesses du monde du transport comme le fait Shipping Lab que ce secteur se démocratisera et deviendra attractif pour nos jeunes diplômés.