Olivier L

1) Comment as-tu débuté dans le monde maritime ?

Olivier : J’ai débuté en 1999 chez AGF-MAT qui est devenu Allianz Global Corporate & Specialty. Puis j’ai rejoint la direction juridique de CMA CGM. Mais l’enseignement et la recherche ont eu raison de moi.

 

2) Quelle est ta formation et quelles sont tes activités aujourd’hui ?

Olivier : Je suis docteur en droit privé de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (sous la direction du Professeur Delebecque). Je suis actuellement professeur de droit et responsable du pôle Supply-Chain Management à l’Ecole de Management de Normandie-IPER au Havre.

 

3) Qu’est ce que tu affectionnes dans ton job ? Quels en sont les avantages et inconvénients ?

Olivier : J’ai la chance de pouvoir allier le métier d’enseignant, du Master 1 au MBA, à celui de chercheur. L’avantage du droit maritime est d’être un droit vivant en constante évolution. Rien n’est figé. Et sa dimension internationale le rend d’autant plus passionnant. C’est pourquoi il m’est difficile de trouver des inconvénients à mon job : je fais de la recherche, j’enseigne et je voyage.

 

4) Quelle est ta vision sur le rôle de Shipping Lab pour le secteur ?

Olivier : J’ai trop souvent entendu, à juste titre, que, malgré son immense domaine maritime, la France avait trop rarement eu une politique maritime à la hauteur de son potentiel. Le Shipping Lab peut être ce lieu de rencontre et d’échanges entre gens soucieux de la chose maritime et désireux de sensibiliser nos décideurs au monde maritime. La clé du succès d’une telle entreprise est de varier les profils (économistes, juristes, logisticiens, navigants…) et les générations. Et comme certains disent, il ne faut pas avoir peur de prendre le lead!